Un arbitre Bugiste au Mondial de football pour amputés au Mexique…

Voilà, ça y est… me voilà rentré !!…
Il est temps de faire un bilan non ?
Départ de Genève via Paris Charles de Gaulle, Mexico, Guadalajara et la route pour rejoindre San Juan de Los Lagos (Mexique) situé à 1500 mètres d’altitude.

La fatigue du voyage s’est vite envolée à la descente du bus avec le formidable accueil de la délégation Française que nous avait réservé le Comité d’Organisation Local en compagnie des enfants des écoles et d’une partie de la population locale. Un moment inoubliable riche en émotion entrecoupé de chants, de remise de dessins, cadeaux de bienvenue, de selfies  et signatures d’autographes….

Après une nuit réparatrice, même si le décalage horaire est toujours présent, j ai retrouvé quelques collègues qui étaient avec moi durant la Coupe d’Europe en Turquie. Gerry est encore mon collègue de chambre.
Cette première journée sur le sol Mexicain est passée plutôt vite…. il a fallu parlementer avec le Comité d’organisation pour modifier la taille des buts qui sont….2m trop long… parait que ce sera fait d’ici demain !
Réunion de coordination à 19h avec tous les arbitres, avant le diner et une seconde nuit réparatrice.

Le deuxième jour fut mis à profit pour découvrir San Juan avant de rentrer dans le vif de la compétition avec la cérémonie d’ouverture suivi du match d ouverture… Avec en perspective un Mexique / Irlande sur lequel je pourrais peut être bien officié.
La bonne nouvelle du jour
Je serai le 3eme arbitre sur le match d’ouverture MEXIQUE / IRLANDE

Puis s’enchaine….
– match de poule : Angleterre / Uruguay  en tant qu’arbitre 1
– match de poule : Mexique / Uruguay  en tant qu’arbitre 1
– match de poule : Mexique / Angleterre en tant qu’arbitre 2
– 1/8 finale : Turquie / Irlande en tant qu’arbitre 2
– 1/4 finale : Mexique / Espagne en tant qu’arbitre 1
– 1/2 finale : Brésil / Angola en tant qu’arbitre 1
– match pour la 3eme place : Brésil / Mexique en tant qu’arbitre 2

–  Sportivement …..
Je partais déjà avec bien plus de certitudes qu’en Turquie !! Avec un seul objectif, officier sur une 1/2 finale…
Et pour la petite histoire, l’objectif a failli être largement dépassé car le comité arbitral hésitait entre moi et le l’arbitre Polonais pour officier en tant qu’arbitre 2 sur la finale, le choix s’est porté sur lui car il avait plus d’expérience.

Objectif atteint !! ARBITRE 1 pour la 1/2 finale Coupe du Monde BRESIL / ANGOLA

Devant un stade bondé (3000/3500 personnes…), nous avons sorti un match plein…. les bonnes décisions, le bon placement, les bons gestes.

Avec en prime les remerciements des joueurs et les encouragements du chef des arbitres malgré un 3eme arbitre dépassé en raison de la barrière des langues. Le sentiment du devoir accompli et une grande satisfaction personnel.

Après le match, je me suis assis sur la pelouse pour apprécier l’instant présent !

Au final, donner le meilleur de soi-même pour une compétition, des joueurs, des spectateurs, c’est encore la meilleure raison d’être là !

– Humainement….
J’ai encore rencontré des personnes formidables : J’ai retrouvé Gerry et Ian avec qui j’avais officié lors de la Coupe d’Europe en Turquie

L’arbitrage, c’est aussi découvrir d’autres arbitres au travers d’une fonction, venu d’un univers différents c’est aussi un enrichissement personnel. Avec les arbitres Mexicains, Polonais, Anglais, Irlandais, Japonais, Russes….quelle équipe !

Nous étions la 25eme équipe de ce Mondial et quand l’organisation nous a demandé d’élire le meilleur d’entre nous, d’une seule voix, nous leur avons suggérés qu’il n’y en eu pas,  que nous étions 25 arbitres avec le même objectif, de faire vivre et développer cette discipline sur tous les continents.

‘’Je crois qu’à partir du moment où le respect entre tous les acteurs du football pratiqué par des personnes amputées guidera ces rencontres, ce football gardera un bel avenir et pourra grandir en se faisant reconnaitre certainement un peu plus.’’

– San Juan de Los Lagos et ses habitants :

Ville grande comme Chambéry, nous y avons été reçus comme des rois. Alors que je ne suis personne moi en fait !! J’ai signé des tas de t-shirts, ballons, cahiers…me suis fait prendre en photo avec des enfants, des papas, des mamans ;-)….

J’ai donné le sourire à des tas de gamins et ils m’ont donné le leur en retour.

Ils étaient vraiment géniaux ces gens, toujours un sourire, un petit mot, le cœur sur la main !

C’est ça aussi la force de ces voyages, on mesure ce qu’on a (parce qu’on a quand même tout), mais on mesure ce qu’on a perdu à force d’avoir tout….la simplicité de la vie, des relations humaines, la force d’un sourire ou d’un bonjour ! A méditer non ?

– Des remerciements….

– A toi qui a pris le temps de me lire, de regarder mes photos ou les retransmissions vidéos des matches si tu étais insomniaque
– A mes proches  qui m’ont accompagné, aidé, soutenu et encouragé tout au long de cette compétition.
– A Volvo Equipment SA  pour le mécénat de compétences et pour l’aide apportée à l’EFFA
– A l’EFFA, sans qui je ne serai jamais parti vivre cette expérience….
– A nous arbitres de faire vivre ce sport pour être encore plus fort lors des prochaines compétitions.

La suite…
2020, l’Euro en Pologne…
2022, la Coupe du Monde au Costa-Rica…
2024, les JO de Paris Chiche ?

Ensemble tous est possible !